Recherche
Accès direct
Accueil
Accueil > Espace Découverte > Tous les Zooms > Les métiers de l'énergie : des carrières d'avenir

Les métiers de l'énergie : des carrières d'avenir

janvier 2012

Réduire les émissions de CO2, améliorer l'efficacité énergétique des procédés industriels, trouver de nouvelles réserves de pétrole, développer les énergies renouvelables : les entreprises du secteur de l'énergie doivent relever de nombreux défis. Pour relever ces défis, elles ont des besoins importants en personnel qualifié.

Entretien avec Philippe Pinchon, Directeur d'IFP School

Philippe Pinchon
  • Quelles sont les perspectives de recrutement du secteur de l'énergie ?

Ph.P  : Les besoins de recrutement sont très importants pour deux raisons :

- Le secteur énergétique est confronté à de nouveaux enjeux : renouveler les réserves d'hydrocarbures, diversifier les sources d'énergie, améliorer l'efficacité énergétique et intégrer, à tous les niveaux, les préoccupations environnementales. Il faut donc attirer de nombreux talents pour développer les technologies du futur.

- Les besoins de renouvellement dans les métiers techniques sont considérables, compte tenu de la pyramide des âges, en particulier dans l'industrie pétrolière.

Les formations d'ingénieur sont très cotées dans le secteur de l'énergie, où les entreprises cherchent des diplômés directement opérationnels

  • Comment attirer les jeunes ingénieurs ?

Ph.P  : On observe une désaffection générale pour les carrières scientifiques et techniques. Par ailleurs, l'industrie pétrolière souffre d'un déficit d'image, voire d'une image d'industrie en déclin. Cela ne correspond pas à la réalité, et notamment au dynamisme exceptionnel dont elle fait preuve partout dans le monde.

En même temps, les jeunes générations sont très concernées par la problématique du développement durable, laquelle est désormais au cœur de la stratégie du secteur énergétique.

Nous devons donc communiquer plus clairement et informer, sans relâche, sur la réalité du secteur énergétique :

- Nous sommes d'ores et déjà engagés dans une transition énergétique qui va conduire à une profonde mutation des énergies et de leurs utilisations.

- Les défis technologiques, sociétaux et environnementaux qui lui sont associés vont donc permettre aux jeunes ingénieurs d'accéder à des opportunités de carrières variées, dans un secteur en pleine évolution.

  • Quels sont les métiers d'avenir ?

Ph.P  : Les métiers liés à l' optimisation de l'exploitation du pétrole et du gaz : géosciences, simulation des réservoirs, génie des procédés, etc.

Les énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) assureront l'essentiel de la croissance des besoins énergétiques au cours des prochaines décennies. Mais comme les ressources encore disponibles sont moins accessibles et moins faciles à exploiter, il faut davantage de technologie pour les produire. L’amélioration de l’efficacité énergétique va également s’imposer dans toutes les utilisations des dérivés du pétrole et du gaz.

- Les métiers liés au développement des nouvelles technologies de l'énergie : ingénieur chimiste, ingénieur éco-conception, etc. Le développement des biocarburants, de la chimie du végétal, des moteurs hybrides et des procédés éco-efficients offrent de nouvelles opportunités pour les ingénieurs innovants.

Tous ces métiers ont, aujourd'hui, une forte dimension environnementale.

  • Quelles sont les caractéristiques des métiers de l'énergie ?

Ph.P  : La diversité des métiers et des carrières. Il est possible d'occuper successivement des fonctions techniques et de management. Les passerelles existant d'un métier à l'autre garantissent non seulement la connaissance étendue d'un secteur, mais également une véritable progression dans les responsabilités exercées.

- L'innovation et le haut niveau technologique. Peu de secteurs économiques sont aujourd'hui confrontés à autant de défis. Outre de solides compétences techniques, les nouveaux ingénieurs doivent pouvoir appréhender des problématiques diverses liées à l'industrialisation, l'environnement et l'acceptabilité sociétale.

- La participation à des projets pluridisciplinaires. Compte tenu de la complexité croissante des technologies, les projets de développement deviennent de plus en plus conséquents et font intervenir de nombreux acteurs, en particulier des spécialistes de différentes disciplines.

- La dimension multiculturelle du secteur. C'est particulièrement vrai de l'industrie pétrolière où les projets ont une envergure internationale, avec une réelle dimension "terrain".

  • Quels sont les atouts de la formation d'IFP School ?

Ph.P  : IFP School est une école d'application qui prépare les ingénieurs à relever les défis énergétiques de demain, dans les domaines du pétrole, du gaz, de la pétrochimie, des moteurs et des nouvelles technologies de l'énergie.

Nos formations répondent aux besoins de l'industrie et aux attentes sociétales, notamment dans le domaine du développement durable et de l'innovation. 97 % des étudiants diplômés trouvent un emploi dans les trois mois suivant la sortie de l'École.
 Notre modèle pédagogique repose sur trois éléments :

- La collaboration étroite avec l'industrie : 80 % des élèves parrainés et financés par l'industrie, évolution des programmes et des effectifs des promotions en lien avec les besoins de l'industrie, programmes de formation appliqués, etc.

- Le multiculturalisme : 50 % d'élèves étrangers, moitié des programmes dispensés en anglais,débouchés à l'international, etc.

- Une formation professionnalisante de haut niveau bénéficiant de l'environnement scientifique d'IFPEN.

En savoir plus...
Liste de liens externes

Liste de liens

  • Imprimer la page