Recherche
Accès direct
Accueil
Accueil > Espace Découverte > Tous les Zooms > IFPEN soutient l'innovation des cleantechs

IFPEN soutient l'innovation des cleantechs

décembre 2015

Acteur engagé de la transition énergétique, IFP Energies nouvelles propose à l’industrie des technologies innovantes issues de ses recherches et soutient également l'effort d'innovation des PME et ETI.

 

Lettre "Les RV DE L'INNOVATION"
Décembre 2015

Depuis sa création, IFPEN privilégie un modèle économique orienté vers la valorisation de ses recherches. Ce savoir-faire lui permet de soutenir efficacement la compétitivité des PME et des ETI[1] des domaines du transport, de l’énergie et des éco-industries.
 

L’accompagnement technologique

Si le soutien d’IFPEN se traduit surtout par un accompagnement technologique, il peut prendre différentes formes visant à accélérer la mise sur le marché de produits innovants. Outre l’accès à ses moyens techniques, à ses compétences et à son réseau de partenaires académiques et industriels, IFPEN peut apporter une aide en matière de propriété intellectuelle, d'industrialisation ou d’ingénierie financière.
« Sur près de 300 contacts engagés chaque année, une vingtaine donne lieu à un partenariat, note Raymond Szymanski, directeur Relations PME-PMI d’IFPEN. Nous sommes particulièrement fiers de l’accord signé en 2011 avec la PME lilloise Ciel et Terre, qui a installé deux ans plus tard au Japon la plus grande centrale solaire flottante au monde. »
IFPEN accompagne aussi les PME dans le cadre de structures partenariales avec d’autres centres de recherche. Ainsi, il s’investit dans des projets inter Carnot, comme le consortium CAPME’UP[2] ou la plateforme CARNAUTO[3]. IFPEN propose également une offre de soutien logistique au sein de la plateforme rhônalpine Axel’One dédiée à la chimie et à l’environnement. Enfin, à travers un dispositif d’essaimage, IFPEN  accompagne ses salariés dans leurs projets de création d’entreprise.
 

Le codéveloppement

Dans ses secteurs d’activité, IFPEN collabore également avec des PME et ETI pour développer conjointement une technologie. Dans le domaine des transports en particulier, IFPEN se tourne vers les nouveaux acteurs des marchés émergents, les start-up et PME de l’éco-mobilité. C’est notamment le cas du partenariat avec la start-up Enogia, inventeur d’un système de récupération de chaleur basé sur la technologie Rankine ; un partenariat stratégique destiné à élargir la gamme de puissance des turbines d’Enogia et à adresser de nouveaux marchés.
« Nous pouvons aller jusqu’à entrer au capital de certaines PME pour soutenir et accélérer leur croissance, souligne Gaëtan Monnier, directeur du centre de résultats Transports d’IFPEN. Nous sommes ainsi actionnaires de Mavel, avec qui nous développons des motorisations électriques innovantes pour un usage urbain. ».
Par ailleurs, dans le domaine de l’éolien, IFPEN a mis au point avec la PME Avent Lidar un système de contrôle des éoliennes permettant d’exploiter les mesures fournies par des capteurs lidar et de diminuer le coût de l’énergie produite.
 
Enfin, en détectant des synergies entre ces PME innovantes et en les mettant en réseau, IFPEN aide à structurer des écosystèmes.
 

L’appui financier

Le soutien d’IFPEN à l’innovation passe aussi par un appui financier à travers des fonds d’investissement. « Nous contribuons depuis 10 ans aux fonds lancés par Demeter Partners, spécialisés dans les éco-industries et les éco-énergies », rappelle Eric Lafargue, directeur du centre de résultats Développement industriel d’IFPEN. Au sein de ces fonds, IFPEN apporte aussi son expertise dans le choix des entreprises à soutenir.
 

[1] Entreprise de taille intermédiaire.
[2] CAPME’UP : Consortium accompagnant les entreprises innovantes dans les domaines des contrôles non destructifs, de la robotique interactive et de l’intégration système. > En savoir plus
[3] CARNAUTO : Plateforme technologique visant à renforcer la compétitivité des PME et ETI de la filière automobile.
 
  
 

INNOVATION

   
Sophie Paturle, Demeter Partners

ENTRETIEN :
Trois questions à Sophie Paturle, associée fondateur de la société de capital investissement Demeter Partners.

Demeter Partners est l’un des pionniers du capital investissement dans le secteur des cleantechs en France, en Espagne et en Allemagne. Quelles entreprises et quels projets soutenez-vous ?
Depuis notre création en 2005, nous accompagnons des entreprises de toutes tailles, de l’amorçage pour des start-up dont l’innovation sort à peine du laboratoire, jusqu’aux PME déjà établies. Nous investissons aussi dans des infrastructures, ce qui nous permet de couvrir l’intégralité des types de besoin de financement en fonds propres. Notre ambition est de transformer des projets innovants en entreprises rentables. Nous sommes convaincus que l’on peut à la fois jouer un rôle positif dans la transition énergétique et l’environnement et réaliser des performances financières. Au total, nous avons accompagné 65 entreprises en 10 ans. La durée moyenne d’une opération se situant entre 5 et 7 ans, notre portefeuille se renouvelle régulièrement. Au cours des 6 derniers mois, nous avons investi dans 10 start-up, 4 entreprises en capital développement et 1 projet d’infrastructure.

Quels sont les besoins de ces entreprises et comment y répondez-vous ?
Ils sont de deux sortes et varient selon le stade de développement de l’entreprise. Il y a bien sûr les besoins financiers : démarrage d’une jeune pousse, croissance d’une PME, financement d'une infrastructure à grande échelle, etc. L'accompagnement est aussi très important. Il s'agit par exemple d'aider une start-up à construire un business plan, à protéger sa propriété intellectuelle et à recruter, ou bien de soutenir une PME dans l'élaboration d'une stratégie de développement et de diversification. En outre, grâce aux partenaires que nous fédérons (investisseurs, industriels, pôles de compétitivité, pouvoirs publics, etc.), nous permettons aux entrepreneurs d’élargir leur réseau. Cela passe notamment par les réunions du Club Demeter, mais aussi par des rencontres thématiques organisées au fil de l’année.

IFPEN soutient l’action de Demeter Partners depuis sa création. Que vous apporte ce partenariat ?
IFPEN est effectivement un partenaire historique, et au sens fort du terme : sponsor de Demeter 1, souscripteur des fonds successifs et membre de l’ensemble de nos comités. Nous avons développé des liens étroits à tous les niveaux, de l’unité de recherche à la direction générale. Sa renommée internationale et les collaborations qu’il a tissées nous ont également aidés à bâtir un véritable éco-système des cleantechs. Sa réputation contribue d’ailleurs à la crédibilité des entreprises que nous accompagnons lorsqu’elles prospectent de nouveaux clients. Par ailleurs, IFPEN apporte aussi un avis d’expert au sein des comités consultatifs qui examinent les projets que nous envisageons de financer. Enfin, nous nous appuyons sur ses compétences en propriété intellectuelle pour aider les entrepreneurs qui ont des besoins dans ce domaine.
 

 

Laurent Vergnet, Méthanergy
 
 
INTERVIEW

La parole à Laurent Vergnet, directeur de Méthanergy, filiale du groupe Quadran*

     
  • Quel est le métier de Méthanergy ?

Nous sommes spécialisés dans la valorisation de la biomasse avec trois filières d’intervention : le biogaz de décharge, celui issu de la méthanisation, ainsi que la cogénération de biomasse. Nous conseillons nos partenaires (syndicats, collectivités, etc.) sur les modèles de valorisation adaptés à leur contexte local et nous les accompagnons tout au long de leur projet.
 

  • Vous opérez notamment sur le centre d’enfouissement de déchets de Vert-le-Grand, dans l’Essonne. Quelle est votre activité sur place ?

Ce site reçoit 220 000 tonnes de déchets par an. Grâce à nos installations de valorisation, nous transformons le biogaz issu de la dégradation de ces déchets en électricité, que nous revendons à EDF. Nous récupérons aussi une partie de la chaleur générée par les moteurs, ce qui nous permet de bénéficier d’un meilleur tarif de rachat de l’électricité produite. La double valorisation (énergétique et thermique) est en effet encouragée par la législation. De son côté, outre la rémunération que nous lui versons en échange du biogaz, l’exploitant du site bénéficie d’une réduction sur la TGAP (taxe générale sur les activités polluantes) qu’il peut répercuter sur les entités dont il réceptionne les déchets.
 

  • Depuis août 2015, vous mettez à la disposition d’Enogia de l’énergie thermique issue de ces installations pour tester un nouveau système ORC de 100 kW développé avec IFPEN. Pourquoi soutenir ces essais ?

Enogia est une PME innovante et dynamique, porteuse d’un projet qui a de l’avenir. La chaleur produite par les moteurs de Vert-le-Grand n’étant pas récupérée à 100 %, nous la donnons à Enogia pour l’aider dans son développement. Nous souhaitons ainsi contribuer à une belle aventure industrielle. Nous avons par ailleurs acheté à Enogia un système ORC de 40 kW, exploité depuis fin octobre 2015 sur la centrale de valorisation d’Epinay-Champlâtreux, dans le Val d’Oise. L’énergie récupérée est autoconsommée sur le site.
 

  • Qu’attendez-vous de ces tests ?

Si le potentiel du démonstrateur de 100 kW est confirmé, nous envisageons d’intégrer les produits d’Enogia dans de nouvelles offres associant un système ORC à une chaudière, de façon à proposer aux sites d’enfouissement des solutions de valorisation énergétique et thermique rapides à mettre en œuvre.
 

  • Ce démonstrateur, tout comme les systèmes ORC de 10, 20 et 40 kW déjà commercialisés par Enogia, sont conçus en partenariat avec IFPEN. Cet accompagnement a-t-il une importance à vos yeux ?

Je connais l’expertise d’IFPEN et j’ai visité récemment son site lyonnais. Son engagement aux côtés d'Enogia est un gage de crédibilité et de sérieux qui contribue bien sûr à rassurer Méthanergy dans sa décision de soutenir cette PME.
 

* Le groupe Quadran est soutenu par le fonds d’investissement Demeter 2, qui est l’un de ses actionnaires.
 

En savoir plus :

- Développement industriel > Soutien aux PME
 
- Enogia, lauréat du concours Startups CleanTech 2015 :

Liste de liens externes

Liste de liens

  • Imprimer la page

Notre engagement dans la COP21

En décembre 2015, la France a présidé la Conférence des Parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP21).

 > IFPEN, acteur COP21 : des innovations pour relever les défis du changement climatiques

Solairedirect rejoint la cour des grands

Créé en 2006 et racheté en 2015 par le groupe ENGIE, Solairedirect est un bel exemple de réussite par l’innovation. Soutenue dès ses débuts par Demeter 2, cette PME est devenue le leader français du solaire compétitif en assurant le développement, la construction, l’exploitation, la maintenance et le financement de parcs photovoltaïques de grande taille. Son modèle économique original associe la production d’électricité à une démarche de réduction des coûts.

Cogebio, une PME qui se donne les moyens de ses ambitions

Née en 2009 d’un essaimage d’IFPEN, Cogebio propose aujourd’hui une large gamme de produits destinés à la valorisation énergétique de la biomasse. Après avoir mis sur le marché un premier procédé innovant de gazéification, la PME a été soutenue financièrement en 2013 par Demeter Partners et Suez Environnement pour intensifier son développement commercial tout en poursuivant ses efforts de R&D.

Cooltech garde la tête froide

Grâce à l’accompagnement technologique d’IFPEN dans les domaines de la modélisation et du génie des procédés, complété par un appui financier de Demeter Partners, Cooltech Applications s’est fait un nom en développant des produits de réfrigération et de climatisation utilisant le froid magnétique.

Chiffres clés

≈ 20

accords d’accompagnement technologique sont signés chaque année par IFPEN avec des PME et ETI innovantes.

 

4

fonds d’investissement ont été créés par Demeter Partners et souscrits par IFPEN pour soutenir l’essor des cleantechs.

En image