English version
Flux RSS
Accueil
Accueil > Compétences > Directions de recherche > Physique et Analyse > Rencontre avec Thomas Dutriez

Physique et Analyse

Rencontre avec Thomas Dutriez

Thomas Dutriez

 

 

Thomas Dutriez, Prix de thèse Yves Chauvin 2011 d'IFP Energies nouvelles

Thomas Dutriez a reçu le Prix de thèse Yves Chauvin 2011 d'IFP Energies nouvelles pour récompenser son travail intitulé Chromatographie multidimensionnelle : vers une caractérisation moléculaire étendue des charges type distillat sous vide et la compréhension de leur réactivité à l'hydrotraitement.

Encadrée par Marion Courtiade et Hugues Dulot, deux chercheurs d'IFP Energies nouvelles, la thèse de Thomas Dutriez s'est déroulée sous la direction de Didier Thiébault de l'ESCPI ParisTech, dans le cadre de l'École doctorale Chimie physique et Chimie analytique de Paris

Le prix de thèse Yves Chauvin, créé par IFPEN en hommage au lauréat du prix Nobel de chimie 2005, a pour but de favoriser une émulation entre les doctorants et de promouvoir leurs travaux auprès des entreprises et des universités.

Quel a été votre parcours ?

Thomas Dutriez : Je suis ingénieur chimiste de formation. Dans le cadre de mes études à l'Ecole supérieure de chimie organique et minérale (ESCOM) à Compiègne, j'ai effectué ma dernière année à CPE Lyon , complétée par un master de chimie analytique.
Attiré au départ par la chimie organique, je me suis orienté vers la chimie analytique qui offre dans le domaine de la recherche des opportunités plus adaptées à ma personnalité.

Le sujet de thèse proposé par IFP Energies nouvelles présentait un double intérêt :

  • il permettait de faire le lien entre des travaux de recherche en chimie analytique et des applications dans le domaine des procédés de raffinage ;
  • par ailleurs, c'était un thème comportant d’importants défis scientifiques, donc à risque, mais avec un potentiel d'innovation évident.
Quel est le domaine d'application des travaux de votre thèse ?

Thomas Dutriez : Cette thèse répond à une problématique actuelle de l'industrie pétrolière. Les raffineurs font face à une demande croissante en produits légers comme l'essence et le gazole et ont à convertir en carburants des pétroles bruts de plus en plus lourds. Pour cela, ils utilisent des procédés d'hydrotraitement et d'hydrocraquage qui transforment les coupes lourdes et les distillats sous vide en carburants de grande qualité. (vers glossaire distillats sous vide ou DSV – entrée à faire).

L'étude et l'optimisation des procédés de conversion nécessitent une connaissance à l'échelle moléculaire de ces distillats sous vide. Or les données analytiques sur les distillats sous vide obtenues par les méthodes classiques ne sont pas assez détaillées, notamment en raison du nombre important de constituants de ces coupes pétrolières. Ma thèse visait le développement de nouveaux outils analytiques permettant de caractériser plus finement les distillats sous vide et de comprendre leur réactivité à l'hydrotraitement.
Les travaux menés durant ma thèse ont donné lieu à 10 articles scientifiques, 4 communications orales et un brevet.

Quelles sont vos activités aujourd'hui ?

Thomas Dutriez : Je suis responsable scientifique de l'entité GC2D – pour chromatographie en phase gazeuse bidimensionnelle - chez DSM Resolve. DSM est une entreprise des Pays-Bas, multinationnale de la chimie. La chromatographie bidimensionnelle en phase gazeuse est une technique analytique avancée que j'ai étudiée dans le cadre de la thèse. Il y a donc un lien direct avec ce poste chez DSM qui nécessite un important bagage scientifique. Pour l'anecdote, j’ai passé les entretiens chez DSM Resolve la veille de ma soutenance de thèse. L'expérience et les contacts acquis lors de ma thèse à IFPEN m’ont clairement ouvert les portes pour une carrière internationale.

ligne de séparation orange

Voir aussi

+ Compétences > les Directions de recherche > Physique et Analyse > "Les distillats sous vide comme on ne les a jamais vus"

+ Compétence > Des chercheurs primés


 

L'espace Découverte vous propose des clés pour comprendre les enjeux énergétiques du 21ème siècle liés à un développement durable de notre planète.

Liste de liens

  • Imprimer la page

Verbatim

Marion Courtiade et Hugues Dulot, chercheurs à IFP Energies nouvelles : "Les travaux de Thomas Dutriez ont conduit à des développements analytiques inédits. L'application de ces derniers a permis de lever des verrous scientifiques de première importance pour le développement par IFPEN de catalyseurs et de procédés de raffinage plus éco-efficients."