English version
Flux RSS
Accueil
Accueil > Compétences > Directions de recherche > Géosciences > Rencontre avec Mickaële Le Ravalec-Dupin

Géosciences

Rencontre avec Mickaële Le Ravalec-Dupin

Mickaële Le Ravalec-Dupin

 

 

Mickaële Le Ravalec-Dupin reçoit le Grand Prix Michel Gouilloud Schlumberger 2011 de l'Académie des sciences

Mickaële Le Ravalec-Dupin, expert à la direction Géosciences d'IFP Energies nouvelles (IFPEN) a reçu, le 22 novembre 2011, le Grand Prix Michel Gouilloud Schlumberger 2011 de l'Académie des sciences.

Mickaële Le Ravalec-Dupin a été distinguée pour les méthodes géostatistiques originales qu'elle a développées. Celles-ci permettent de prendre en compte l'ensemble des informations collectées dans les réservoirs (mesures locales des propriétés, mesures de pression et de production aux puits, sismique 3D à répétition, etc.) pour optimiser, par méthode mathématique inverse, la représentation sur les modèles des hétérogénéités sédimentaires.

Cette distinction annuelle, fondée par la société Schlumberger pour perpétuer la mémoire et l’œuvre de Michel Gouilloud, récompense un jeune chercheur pour une découverte significative, effectuée avant l’âge de 35 ans, dans le domaine des sciences de l’univers (géologie ou géophysique).

Quels sont les enjeux des recherches que vous menez ?

Mickaële Le Ravalec-Dupin : Face à la croissance de la demande et la raréfaction des ressources, l'industrie pétrolière cherche à exploiter au mieux les réserves d'hydrocarbures existantes. Actuellement, on ne récupère que 35 %, en moyenne, du pétrole contenu dans les réservoirs. Or, 1 % d'augmentation de ce taux de récupération équivaut à deux ans de consommation mondiale au rythme actuel. Augmenter la quantité d'hydrocarbures extraite d'un gisement est donc un enjeu de taille.

Comment peut-on augmenter la récupération d'un réservoir ?

Mickaële Le Ravalec-Dupin : L'amélioration de la récupération dans les gisements passe d'abord par une meilleure connaissance des réservoirs pétroliers. Il s'agit d'améliorer la caractérisation et la simulation des réservoirs en mettant au point des techniques de modélisation avancées. Par exemple, une bonne connaissance de la distribution spatiale des hétérogénéités sédimentaires et des propriétés du réservoir permet d'optimiser le schéma d'implantation des puits de production, et in fine, d'augmenter la récupération.

Simulation avec le Logiciel PumaFlow (c) Beicip-Franlab

La récupération assistée du pétrole joue aussi un rôle déterminant dans l'accroissement de la production. Il s'agit d'injecter des produits qui facilitent la production (vapeur d'eau qui chauffe le pétrole et le fluidifie, eau additivée ou CO 2).

Comment vos travaux s'inscrivent-ils dans ce contexte ?

Mickaële Le Ravalec-Dupin : Ces travaux s'inscrivent dans le cadre des thèmes de recherche développés depuis une dizaine d'années à IFPEN sur la modélisation contrainte et les incertitudes. Ils répondent aux besoins de l'industrie pétrolière qui exploitent des gisements de plus en plus complexes. D'où la nécessité accrue de mieux appréhender les risques liés à l'exploitation. Notre rôle est de mettre en œuvre des outils adaptés pour assister l'ingénieur de réservoir confronté à une multitude de paramètres incertains. Cela se traduit par le développement de logiciels permettant de mieux intégrer les informations disponibles et les incertitudes, avec la possibilité d'enrichir en continu les modèles. L'objectif est de disposer d'une représentation de plus en plus fiable des réservoirs.

ligne de séparation orange

Voir aussi
+ Compétences > Des chercheurs primés

Lien externe
+ Séance solennelle de remise des Prix de l'Académie des sciences du 22 novembre 2011


 

L'espace Découverte vous propose des clés pour comprendre les enjeux énergétiques du 21ème siècle liés à un développement durable de notre planète.

Liste de liens

  • Imprimer la page